Pourquoi consulter ?

Les années passant, consulter un psy est devenu de plus en plus courant. Pour un peu, aller chez son psy serait passé dans les mœurs. Il est loin le temps de mes études où notre passion pour le sujet était considéré d’un œil suspect. Et c’est tant mieux ! De plus en plus de personnes viennent consulter par intérêt pour leur développement personnel et optent pour un suivi au long cours, jusqu’à ce que le fleuve de la vie les emmène vers une autre rive. D’autres arrivent en consultation motivés par une douleur ou un problème handicapant pour un suivi ponctuel, le temps de lever l’obstacle. A chacun sa demande, à chacun sa thérapie. Votre besoin définit l’accompagnement le plus adapté pour vous.


Parmi les motifs de consultations les plus fréquents, l’anxiété chronique ou réactionnelle, la dépression, le burn-out, le manque de confiance en soi et tous les problèmes d’estime de soi sont en bonne place. Ce n’est pas étonnant dans le contexte social qui est le nôtre. Notre civilisation de la performance met à mal nos capacités naturelles, nous sommes bien loin du mode de vie le plus adapté à l’être humain. Les pressions s’accumulent au fil du temps sur nos épaules. Elles finissent par engendrer leur lot de complications : le stress et sa cohorte de conséquences comme le tabac, les compulsions alimentaires, la colère suivie de près par les difficultés relationnelles

Indépendamment des pressions sociales, la vie nous réserve son lot d’épreuves. Une enfance compliquée, un divorce ou une séparation douloureuse, un deuil qui semble insurmontable, un trauma limitant dorénavant le champ d’action ou l’autonomie, une phobie… Parfois, rien de tout cela, rien qui en apparence ne soit aussi impactant, juste l’usure provoquée par une multitude de chocs apparemment de moindre envergure… Et le cristal se brise.
Au-delà des blessures de la psyché, il y a celle du corps. Lorsque la maladie frappe, un accompagnement thérapeutique est un soutien précieux. Il peut vous aider à gérer la douleur physique et psychique, favoriser la convalescence, la régénération, fortifier votre moral. La force et l’importance du mental dans la guérison sont désormais reconnus à tous les étages des milieux médicaux et hospitaliers. Et bien sûr il est possible de travailler à réparer les causes psychosomatiques reliées à la maladie.


Consulter un hypnothérapeute peut aussi s’envisager dans d’heureuses circonstances ! Pour réussir un projet ou des examens importants, pour faciliter les apprentissages lorsqu’on change de poste ou que l’on opte pour un nouveau métier, pour répéter, intégrer et optimiser son parcours sportif. Le champ d’application de l’hypnose ericksonienne ou quantique est très vaste.


Aucune raison n’est plus valable qu’une autre pour consulter. La meilleure raison, c’est la vôtre !

Les indications de l’hypnose ericksonienne

  • Anxiété réactionnelle ou chronique,
  • Dépression,
  • Burn-out,
  • Manque de confiance en soi et estime de soi,
  • Difficultés relationnelles,
  • Stress,
  • Colère,
  • Tabac,
  • Compulsions alimentaires,
  • ​Gestion du poids,
  • Divorce et séparation,
  • Deuil,
  • Choc traumatique et stress post-traumatique,
  • Maladie, 
  • Convalescence,
  • Faciliter les apprentissages,
  • Réussir ses projets,
  • Entraînement sportif,
  • TDA,
  • TOCs,
  • ​TED, 
  • HPI,
  • Hypersensibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *