Le langage des couleurs

Les couleurs nous entourent, elles irradient notre quotidien, influencent nos humeurs. Depuis longtemps elles font l’objet d’études de la part des philosophes comme des artistes, des chercheurs de tous horizons. Le peintre avant-gardiste Kandinsky parlait d’elles comme des « cordes de l’âme ».

Un contemporain de l’artiste, Max Lüscher, professeur de psychologie, s’intéresse lui aussi aux couleurs, à leur impact sur notre psyché. Il met au point un test de couleurs permettant d’évaluer l’état émotionnel d’une personne. Le professeur Lüscher est considéré comme le père de la psychologie des couleurs et son test éponyme est toujours utilisé aujourd’hui. De nos jours, le langage des couleurs a même ses entrées à La Sorbonne où enseigne Michel Pastoureau, titulaire de la chaire d’histoire de la symbolique occidentale, auteur de plusieurs ouvrages sur la signification des couleurs.

Si la musique adoucit les mœurs, la couleur les accompagne en toutes circonstances. Selon les cultures, les époques, les traditions, le blanc scellera un mariage, des vœux religieux, un rituel funéraire. Le vert pourra évoquer l’amour, la jalousie, la santé, la chance ou le mensonge selon le pays duquel vous le regarderez. Le rouge, toujours associé au sang est souvent synonyme de passion, de violence et paradoxalement parfois il signifie sécurité, solidité. Autant de civilisations, autant d’interprétations possibles. Toutefois, une ligne médiane invisible relie ces différentes significations, un tronc commun d’où émerge un sens partagé par tous, au-delà des frontières et des âges. C’est sur cette universalité qu’est basée la psychologie des couleurs que j’utilise lors des consultations, des ateliers et des stages.

Au cours du travail que nous ferons ensemble, nous nous servirons de cartes de couleurs à la façon de tests projectifs, de miroir, de base sur laquelle nous appuyer pour nous dire et cheminer vers Soi.

Le langage des couleurs et l’hypnose quantique

Le langage des couleurs parle vrai, toujours. C’est souvent très troublant. Sa pertinence est d’autant plus utile lors d’une séance d’hypnose régressive quantique puisque ce soin est très ponctuel ; tout se déroule en un seul entretien d’une demi-journée. Le langage des couleurs permet alors d’aller droit à la racine de ce qui est à soigner en priorité, vous révélant à la fois l’axe d’épanouissement de votre vie et les charges mémorielles dont vous devez vous délester pour poursuivre votre chemin vers l’épanouissement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *