Changer son regard pour être heureux

Image par Free-Photos de Pixabay

Et si pour être heureux, il suffisait de changer de point de vue ? Cela peut-il être réellement aussi simple que cela ? Comment faire pour parvenir à voir les choses autrement ? 


Bruce Lipton, professeur et chercheur en biologie moléculaire, a constaté au cours de sa carrière combien “nos vies sont déterminées non pas par nos gènes, mais par nos réactions aux signaux environnementaux” [1]. Autrement dit, par la façon dont nous choisissons de regarder les situations qui nous entourent, pour ensuite y répondre de telle ou telle manière. Tous, nous avons eu l’occasion de constater à quel point nos réactions peuvent être répétitives, à la façon d’un disque rayé, nous reproduisons ainsi des scénarii dont il peut être difficile de sortir. C’est là qu’intervient “le travail sur soi”, cette expression consacrée qui signifie que l’on cherche à se connaître mieux, à se modeler différemment pour être plus heureux. 

Nos vies sont déterminées non pas par nos gènes, mais par nos réactions aux signaux environnementaux.

Bruce Lipton, « La biologie des croyances »


Plusieurs outils s’offrent à nous pour emprunter ce chemin. Les lectures, la tenue d’un journal de bord, la méditation, les approches de pleine conscience, l’accompagnement thérapeutique selon diverses méthodes. Ce qui compte, c’est de choisir ce qui semble correspondre le mieux à notre besoin, à ce qui nous parle. 


Puisque nous sommes sur l’Hypnoblog, j’aimerais vous dire quelques mots de ce que l’hypnose, le TheatHealing et le langage des couleurs que j’utilise peuvent faire pour vous aider dans cette aventure qu’est la rencontre avec soi. Commençons par l’hypnose et le TheataHealing. Ces techniques vous permettent d’accéder à un état de conscience modifié pendant lequel vous pouvez agir sur la plasticité cérébrale. Autrement dit, vous pouvez décider d’ouvrir de nouvelles voies de communication dans votre cerveau, stimuler votre créativité, modifier votre approche et donc votre réponse aux situations qui se répétaient jusqu’ici dans votre vie. 


Le langage des couleurs quant à lui est plutôt un outil qui aide au discernement. Un peu comme si vous vous promeniez dans une grande maison et qu’au fil de votre visite, en regardant par les fenêtres des différentes pièces, vous découvriez de nouvelles perspectives. Les solutions à ce qui peut sembler une impasse se trouvent toujours dans la remise en question ; elles naissent de vos interrogations, de ces changements de regard qui vous apportent ainsi une conscience de soi qui élargie.


Que vous fassiez ce chemin seul ou accompagné, je vous souhaite un parcours éclairé et libérateur !


[1] « La biologie des croyances » – Bruce Lipton, PhD ~ Editions Ariane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *